Outils pour utilisateurs

Outils du site


quelles-souffrances-et-realites-y-a-t-il-derriere-un-defile-de-mode

Quelles souffrances et réalités y a-t-il derrière un défilé de mode? Retour sur mon emploi de technicien.

Le 11 février 2017

Dans un autre registre que celui de la production du pret-à-porter, autre visage de ce commerce, et pour l'avoir vécu de l'intérieur: un défilé de mode.

Un défilé de mode pour lequel j'ai travaillé, a duré 20 minutes, requis pour la seule scène du défilé, 50 personnes pendant 7 jours pour le montage, plus un jour pour le démontage. Tous les décors sont jetés, plus d'une benne! Gâchis innommable.

C'était à Paris bien sûr, place Vendôme, pour une marque de haute couture qui n'est pas des plus prestigieuses. Je vous laisse imaginer pour les plus “grandes”…

Alors oui… Ça fait de “l'emploi”. On peut aussi parler de cet “emploi”, car même en France, il y a beaucoup à dire. Pour moi, c'est plutôt de l'esclavagisme: La pression est telle sur ce “marché” que les travailleurs acceptent des conditions illégales et intolérables pour obtenir et garder cet emploi.

Technicien dans le spectacle. Ça vend du rêve, mais c'est l'horreur. Non respect:

  • du repos obligatoire (j'ai fait 65 heures en 5 jours),
  • des conditions de sécurité (matériels de protection non fourni, au frais du salarié et non contrôlé),
  • du droit social (contrat fourni à la fin de la période, demande par recommandé nécessaire pour obtenir les feuilles Pôle Emploi),
  • … et j'en passe.

Si bien que lorsqu'un salarié est malade voire blessé (vécu), il ne s'arrête pas:

  1. il ne serait pas pris en charge par la sécu puisque sans contrat,
  2. carence pas possible pour boucler la fin de mois quand on nourrit une famille à Paris,
  3. on te donnera moins de missions car tu n'es pas “fiable”, et on te poussera vers la porte: beaucoup de personnes en bonne santé et volontaires comme moi attendent à la porte et feront mieux l'affaire que toi…

Le travail, c'est autant une valeur qu'une réalité très disparate. Comme la démocratie ou le communisme. Il y a les idéaux, et les régimes. Alors on remet les les pieds sur Terre.

En conclusion, et pour rejoindre l'image, je trouve le commerce du textile, de la mode et du prêt à porter encore très très hermétique aux valeurs éthiques et ça me choque.

L'article et les réactions sur Face: https://www.facebook.com/notes/arsene-richard/quelles-souffrances-et-r%C3%A9alit%C3%A9s-y-a-t-il-derri%C3%A8re-un-d%C3%A9fil%C3%A9-de-mode-retour-sur-m/10154324546540949/

Vécu entre 2009 et 2012.

quelles-souffrances-et-realites-y-a-t-il-derriere-un-defile-de-mode.txt · Dernière modification: 2018/05/19 19:23 par Arsène